Nos actions

Le comité départemental du sport adapté de la Vienne intervient sur le territoire

dans plusieurs champs :

  Le sport adapté à destination d’un jeune public

  Le sport adapté en faveur d’un public vieillissant

  Le sport adapté et le secteur psychiatrie

  Le sport santé                                 

  Le lien avec les clubs des différentes fédérations sportives

  L’événementiel

         

Chacun de ces secteurs est orienté vers la même logique de pratique :

Des   activités qui s’adaptent de  manière efficiente aux  BESOINS  et  CAPACITES de chacun des sportifs avec des objectifs différents, choisis et personnels dans un cadre d’évolution sécurisé par et pour le pour le sportif dans sa globalité et sa citoyenneté.



Le secteur « Jeunes  »


            Le Comité propose un calendrier annuel des activités proposées aux jeunes sportives et sportifs licencié.e.s « compétition » à la FFSA afin que chaque structure puisse prendre les précautions nécessaires à telle ou telle discipline, notamment les classifications.

            Les jeunes pratiquent en compétition le tennis de table, le tennis, le football, la natation, le badminton, l’athlétisme mais aussi des activités découvertes « hors compétition » et cela chaque mercredi de l’année de journées « Critérium ».


Ce programme de rencontres assure une continuité entre l’enseignement des activités sportives dispensées dans les établissements et les pratiques sportives sous forme associatives. Les activités sont proposées en début de saison et donnent lieu à un calendrier annualisé mis à disposition des structures. La visée est surtout compétitive.

Les objectifs sont :

      Développer les compétences physiques et sportives et permettre un accès à tous à la vie associative,

      Proposer des activités physiques et sportives adaptées multiples pour ouvrir un espace de socialisation, pour favoriser une démarche citoyenne et participative, pour développer un sentiment d’appartenance à un projet commun,

      Favoriser l’autonomie physique,

      Préparer une vie d’adulte active


Le secteur « Adultes »

Chaque mercredi après-midi, les sportifs de nombreuses structures se retrouvent sur le créneau « Activités Motrices », champ propre à la FFSA. Il est destiné aux personnes en situation de handicap mental sévère ou profond, avec des limitations motrices souvent associées, pour qui la médiation au monde par les activités corporelles est essentielle.

Les Activités Motrices s’adaptent, par leurs formes et leurs contenus, aux besoins des personnes dont les capacités cognitives et psycho-affectives ne leur permettent pas de s'engager durablement dans des pratiques sportives codifiées.

Elles favorisent le maintien et le développement d'une motricité fonctionnelle, de l’autonomie, en s'enrichissant des sensations vécues et du plaisir ressenti par le pratiquant. Celui-ci peut alors agir en donnant du sens à sa réalisation afin de s’adapter à son environnement physique et social, de s’exprimer et de s’ouvrir au monde

De nombreuses thématiques orientent les deux heures de pratique. Nous pouvons citer les sports de raquette, le thème de viser, le thème de lancer, l’expression corporelle, … L’objectif n’est en aucun cas compétitif mais les activités proposées sont toutefois une réelle source de challenge pour des sportifs accompagnés des éducateurs des structures qui partagent alors eux aussi un moment convivial entre rires, défis, victoires…

Le créneau accueille les sportifs d’une dizaine d’établissements dans le gymnase de l’Ermitage à Saint Benoit et les activités sont animés par Pierre ou bien par un intervenant extérieur spécialiste d’une discipline qui adapte alors sa passion afin de permettre une découverte au public présent.

 

Aussi, le CDSA propose aux sportifs en ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) des activités sportives adaptées à leurs besoins donnant lieu à des entrainements et des compétitions. L’un des buts essentiels de cette action est pour les travailleurs de partager un temps développant curiosité, solidarité, créativité, autre que le temps du travail. Les pratiques sont variées. Illustrons par l’entrainement du mardi soir animé par Pierre sur le terrain de la Madeleine à Poitiers qui voit une dizaine de sportifs passionnés de ballon rond s’essayer aux dribles et autres passements de jambes. Les entrainements permettent à ces passionnés de progresser dans tous les champs qui font la personnalité du joueur et la personne (autonomie, sociabilité, ...) tout en pratiquant avec plaisir toute la saison ce sport.

Le secteur « Psychiatrie »

Une convention existe depuis 2008 entre le CDSA et le centre hospitalier Henri Laborit. A cette période, il est apparu nécessaire de faire évoluer l'activité à médiation sportive proposée sur l'hôpital de jour. En effet, constat est fait alors d'une activité stimulante et valorisante pour les patients mais qui, de par son fonctionnement, ne permettait pas d'accompagner de façon satisfaisante les personnes vers leurs projets de socialisation (associations sportives ou culturelles et/ou activité professionnelle).

Ainsi, en s'appuyant sur les différentes activités sportives existantes sur l'institution, l’HP a créé un projet d'activités sportives associant l'accompagnement soignant et le projet social de la personne.

Ce projet s'appuie sur un partenariat créé avec le Comité Départemental du Sport Adapté 86. Cela a permis de mieux différencier les encadrants sportifs et les soignants puis de dégager pour ces derniers une plus grande disponibilité relationnelle individuelle et de groupe.

Les liens établis avec les structures sportives locales et la possibilité d'un accompagnement vers les clubs sportifs (assuré par l’animateur Sport Adapté) établissent une passerelle entre l'institution et la cité.

Ce dispositif favorise l'engagement, limite l'angoisse de l'inconnu et réduit la dépendance à l'institution. La capacité de choix est sollicitée, chacun individuellement et en fonction de l'évolution de son projet personnel se détermine pour l'avenir.

La dynamique de groupe permet à chacun d'évoluer dans un espace sécurisé qui favorise les échanges multiples. Les thèmes reviennent autour de la vie quotidienne mais aussi des vécus traumatiques en lien avec l'apparition de la maladie.

            Les sportifs sont amenés à pratiquer par exemple l’aviron, la musculation, l’escalade, le judo, le tennis, l’athlétisme, le VTT ou le Karaté encadrés par des spécialistes sur différents sites de la Vienne .

Le secteur «  Sport Santé  »

L’action Je Sport De Chez Moi et Sport Bien Etre ont fusionné pour n’en faire qu’une.

De nombreuses études présentent les effets positifs des activités physiques ou sportives en prévention de certaines pathologies comme le diabète ou l’obésité. Ainsi, il parait incontournable d’utiliser ce support comme vecteur de prévention, en particulier pour lutter contre les maladies cardiovasculaires.

L’action vise à mettre en place une information santé couplée à un atelier sportif sur une thématique définie (exemple : meilleure condition physique, estime de soi et confiance en soi, contrôle du poids, renforcement musculaire et des os, regain d’énergie, contrôle du stress…).

L’action « je sport de chez moi » s’inscrit dans la fiche Hygiène de vie (alimentation et activité physique) piloté par le CLS/ASV de Châtellerault et Poitiers. Elle a pour objectif général : action de prévention santé sous forme d’ateliers d’activité physique adaptée.

Les objectifs du projet :

      Améliorer le bienêtre physique et psychique des personnes en situation de précarité et/ou fragilité psychique,

      Accompagner les participants vers une reprise de l’activité physique ou sportive de façon régulière et adaptée,

      Rendre les participants acteurs de leur propre santé en leur permettant de faire des choix éclairés en matière de sport santé,

      Favoriser le développement des liens sociaux et l’appropriation de leur territoire de vie.

Un créneau Sport Santé a aussi été mis en place en partenariat avec la maison de Santé de Bignoux après une étude des différents besoins et capacités des personnes accompagnées. Celui-ci consiste à pratiquer des activités physiques adaptées chaque semaine tout en ayant un suivi pluridisciplinaire de l’équipe de santé et de thérapie. Entre travail de coordination en situation de double tâche ou encore découverte de la course d’orientation, l’activité physique revient séance après séance s’inscrire dans le quotidien des personnes accompagnées.


Le secteur « énévementiel »


Le CDSA    86   est présent sur de nombreux événements

sur lesquels il est parfois organisateur, co-organisateur ou acteur par des interventions en lien avec le Sport Adapté.

Notons les actions : « Gouter le Sport », « Un sourire pour l’autisme », la journée des associations, le défi inter-ESAT, la fête du sport de la Vienne, le Forum Santé, le défi inter-Ulis…

            A ce secteur « événementiel », ajoutons la sensibilisation auprès d’écoliers notamment sur le PEDT de St Georges de Baillargeaux. Le projet est la mise en place d’une activité de découverte du sport adapté afin de sensibiliser au handicap un public enfant pendant le temps périscolaire.

Les objectifs de cette action :

  • Découvrir diverses activités pratiquées par des personnes en situation de handicap,
  • Permettre de sensibiliser les enfants au handicap (sous différentes formes),
  • Permettre la prise de conscience de l’autre et sa différence,
  • Développer l’ouverture d’esprit, la curiosité, la créativité et la solidarité à travers cette activité.

            Cette sensibilisation au Handicap est orchestré par les professionnels du CDSA avec d’autres publics tels que les volontaires en service civique ou bien encore les enfants et éducateurs en centres de loisir.